2 jours en Kayak



Je me réjouis d'être à l'arrière du kayak, je n'ai pas réellement confiance en mon partenaire, Dal.
La veille nous avancions en serpent dans la rivière avant que notre course se termine dans les broussailles.
Je préfère être responsable d'une éventuelle chute dans la rivière, au moins je ne pourrais n'en vouloir qu'à moi même.
Je jette un ½il sur le sac étanche contenant mon IPhone et celui de Milena. Notre guide nous a assuré sans étanchéité. J'ai tout de même un doute. Enroulé sur soit même et avec aucune fermeture, je vois mal comment l'eau ne s'infiltrerait pas si notre canoë venait à se retourner.
Je repense aux propos de notre guide la veille : "Quand vous tomberez à l'eau..." Aucun conditionnel, comme si c'était une certitude. Nous sommes à notre 2ème jour et sommes toujours restés au sec, du moins pour le moment. Mais je suis bien décidé à le rester tout le long de la descente. "... Ne tombez pas dans les tourbillons, votre gilet ne vous sauvera pas le cas échéant." Comme si on décidait de tomber dans un tourbillon.
Toujours étant que les "gros" rapides restent à venir. Ma courte expérience m'a appris qu'il fallait se laisser porter par le courant tout en restant parallèle à celui-ci. Un coup de pagaie trop puissant ou mal placé et c'est le grand plongeon.

Canoe au laos





Les rapides se font voir aux loin. Notre guide nous demande de mettre notre casque de sécurité. L'adrénaline monte, l'excitation nous gagne. Notre coup de rame se fait de plus en plus fort. Les rapides se dessinent. La rivière arrive dans une sortent d'entonnoir formé par les bancs de sable et rochers des 2cotés. Des vagues de plusieurs dizaines de centimètre se soulèvent sur une centaine de mettre, de l'eau semble jaillir de tous les sens. Nous sommes dorénavant suffisamment proche pour retirer nos rames de l'eau et se laisser porter par le courant tout en croisant les doigts. Je jette un ultime coup d'oeil au loin et voit Milena patauger dans l'eau. Si je ne tombe pas, elle va se faire chambrer !

Moi et tal




Nous voici à l'eau. Je revois encore notre kayak se remplir petit à petit jusqu'à ce qu'il se retrouve à ras bord. Je me demande encore comment nous tenions avec la carcasse enfoncée littéralement dans l'eau. Et je revois enfin cette dernière vague, qui nous semblait être gigantesque, nous laissant aucune chance.



Poster un commentaire

Pseudo
Commentaire
Quelle est la capitale de la Suisse ?




Les commentaires







Mes dernières nouvelles

Visa rush

Visa rush

Retour au Laos pour y faire mon visa Chinois. 62h de bus pour un visa.
19 au 23 janvier 2012.

Partie de spéléologie

Partie de spéléologie

2 jours dans une grotte.
20 et 21 décembre 2011.

Kickball et temple boudhiste

Kickball et temple boudhiste

Découverte du kickball et visite de temples boudhistes.
12 au 17 décembre 2011

Recevoir de mes nouvelles par mail