Je jette un un nouveau coup d'oeil à mon visa, pour être sûr de ne pas me planter avec la date. 3 jours en Chine et toujours pas de trek à l"horizon. Je prends les gros moyens. Et qui dit gros moyens, dit gros budget...

A frontière du Myanmar, un guide est fortement recommandé. ( histoire de ne pas traverser la frontière malhencontreusement ).
Un café français me recommande un guide...

Mon guide, y a que la première minute que je l'ai aimé. Mais dire qu'il m'etait antipathique est tout de même fort. Peut-être est-ce la différence de culture, comme la fois où je lui tends un gâteau qu'il saisit pour le lancer au chien...
Le trek commence, nous ne nous parlons pas, ou presque pas. L'un n'est pas plus bavard que l'autre.

Veille femme chinoise



Tout commence pourtant très bien les 100 premiers mètres. C'est parfait jusqu'à ce moment là ! Parfait, jusqu'à ce que mon guide bifurque vers un chemin totalement inexistant à mes yeux. Je le regarde dubitativement se frayer un chemin et l'envie de lui demander s'il est sûr de son itinéraire me titille. Je m'en abstiens, il est guide après tout.


On continue donc notre chemin sur ce sentier fantôme. Mon guide s'arrête toutes les 5 minutes pour me montrer des baies, des fruits ou des champignons.
Il est cool, non ?
Quand je le vois cueillir des baies d'un rouge vif et les renifler tel un chien l'aurait fait, je me pose tout de même des questions sur ses compétences. Il doit pourtant connaître ces baies depuis le temps qu'il est guide ? Ou encore est-ce ce champignon sur lequel on vient de tomber. Il le ceuille, le regarde, le renifle de nouveau, et le met dans son sac. Ce champigon me fait penser à une sorte d'amanite, bien qu'il n'ait pas d'anneau, avec sa couleur légèrement violacée. Je lui demande cette fois ci s'il est tout de même certain qu'il soit bon, faudrait tout de même pas qu'il meurt en cours de route mon bonhomme. ( D'ailleurs je crache discretement la baie qu'il vient de me faire sucer, simple précaution ). "Il sent bon" qu'il me répond pour simple et toute raison.
Je le vois continuellement s'extasier devant des fruits qu'il ne connait pas. Et là, je me demande sérieusement si ce n'est pas la première fois qu'il va dans la forêt et remet sérieusement en doute ses capacités. Car aucun doute, on est complétement paumé maintenant !
Il sort son couteau régulièrement pour se frayer un chemin, une petite branche obstrue le passage. J'attends lamentablement qu'il coupe la branche avec ses grands coup de couteau. A cet instant, j'ai une folle envie de lui dire. Mais pourquoi tu passes pas en dessus ou l'ecarte pas d'un revers de main ?
Quand je veux un guide, c'est un guide. Pas un type qui fait la promenade de papy mamy ou habituellement du jardinage au sein du parc de la maison de retraite.
Je commence à me demander si c'est pas une blague tout de même. J'ai payé un rigolo qui s'amuse à jouer les indiana-johns en pleine forêt, me fait manger des baies qu'il découvre pour la première fois et avec un sens de l'orientation encore plus mauvais que le mien. Et par dessus tout, on se traine avec son couteau. Je ne sais pas s'il fait ça pour lui, pour moi, ou pour s'amuser. Je ne lui demanderai jamais mais la situation m'exaspère.
Par chance une voiture se fait entendre en contrebas nous indiquant la direction à suivre. Je dégringole la jungle sur les fesses, l'humeur grinçante, pas mécontent de sortir de la forêt.



Le soir venu, je somnole au coin du feu quand arrivent 2 hommes dans un uniforme kaki impeccable. Le Képi rabattu laissent tout juste apercevoir leurs yeux. Les médailles arborant leur pectoral scintillent à la clarté du feu. Le contraste avec les paysans dans des habits défrichés est saisissant. Leur arrivé n'inaugure rien de bon, je ressens comme un froid dans la maison. Un grand silence règnent jusqu'à ce que ces dernier le coupe par des questions à mon égard. Puis en viens le moment tant deviné où ils me demandent une pièce d'identité.
QUOI ! T'as pas ton passeport ????!!!
Mon guide reste incrédule, à moins qu'il soit bon comédien comme je le soupçonne.
Comment imaginer que dans le coin le plus perdu du monde, j'allais me faire contrôler ? 10 mois de voyage en Chine et second contrôle. Le premier étant à un poste de contrôle douanier...
Je sors de mes papiers mon justificatif de domicile sur Pékin, expiré ... Voilà maintenant que je me retrouve en tant qu'illégal en Chine. Après 20 minutes de pourparlers et un looooong coup de fils à mon hôtel ( qui a mon passeport ) les choses finiront par s'arranger.

Le lendemain, nouvelles aventures avec mon guide et nous voilà de nouveau perdu dans la jungle. Ce dernier me fait par de l'éventualité de recruter un guide local. La blague.

Voleur, je veux mon argent !!

Visitez des sites bouddhiques les plus anciens au monde et laissez-vous envahir par la magie de la Birmanie avec birmanie.marcovasco.fr

Poster un commentaire

Pseudo
Commentaire
Quelle est la capitale de la Suisse ?




Les commentaires







Mes dernières nouvelles

François l'pacha

François l'pacha

Mon cousin, François, découvre la Chine ...

Souriez, la vie est belle

Souriez, la vie est belle

24 juillet 2012, jour de mon retour en France.

Les 3 gorges

Les 3 gorges

Le barrage des 3 gorges et la descente du fleuve Yangtzé en ferry.
Du 4 au 9 juillet 2012.

Recevoir de mes nouvelles par mail