A table! le chien est servi !




Retrouvailles avec Pekin !!
La raison de mon retour: L'université, 20h de cours de chinois à l'université linguistique et culturelle de la capitale.
Après avoir séché la première semaine de cours pour cause de flemingite aiguë, je prends enfin mes responsabilités et m'aventure dans mon nouvel univers...


L'université en Chine, c'est un peu l'auberge espagnole ( du moins pour les occidentaux, ça rigole moins pour les chinois ! ). On rentre et sort quand on veut. On mange pendant les cours. Y aura donc bien un moment pour une pause photo tout de même ? Merci Jenny !



Walker il a 18 ans, américain, je lui en aurais donné 25 le premier jour. Il a certes toujours une baby-face mais affiche une maturité plus qu'impressionnante pour son jeune âge.

Steven a 22 ans. J'arrive toujours pas à percer ce mec. Si mystérieux... Mais bon il est super cool, voilà l'essentiel.

Jenny elle part au quart de tour, vive d'esprit et affiche un caractère bien trempé. Elle a mon âge. C'est elle sur la photo !

Joyce c'est l'opposé de Jenny, sa soeur. Beaucoup plus réservée, et calme. Elle est plus jeune de 2 ans.

C'est d'ailleurs elles deux qui me font manger toutes ses merdes. Je ne vous parle pas des grands classiques tels que les scorpions, araignées, serpents, larves ou abeilles qui finalement se mangent très bien mais je vous parle de tripes crues, de la cervelle d'agneau ou encore du chien...

"Du chien !?" Je bondis sur ces mots. "Eho vous déconnez là ou quoi !?"

J'affiche une réaction relativement violente à l'idée de manger du chien. Dans mon esprit c'est tout simplement hors de question. Voir du chien sur la carte me surprend d'ailleurs énormément. En réalité, après plus d'un an en chine, je n'en avais jamais rencontré sur le menu, n'étant pas loin de transformer ces contes en légende urbaine. C'est donc aujourd'hui, ici, dans ce restaurant réputé de Wudaokou ( mon quartier ) que je suis enfin confronté au chien. =)


Encore le chien, c'est le coté éthique qui me pose problème. Mais la cervelle... Et pourquoi pas des couilles de taureaux tant que vous y êtes !



Je demande à la serveuse confirmation qu'il s'agisse bien du chien bien que je connaisse pertinemment la réponse, un peu à l'image du mec qui se croit en train de rêver.
Je me tourne vers Jenny, la principale responsable de cette mascarade : Je lui lance d'une voie froide : "Est-ce que vous boufferiez de l'humain si on vous en proposez ?"
Mes potes trouvent ma comparaison ridicule... Ils n'ont pas totalement torts certains me diront, mais le coté morale de la chose me révolte. L'idée de quitter le restaurant et de les laisser manger leur chien m'effleure l'esprit, mais entre le geste à la "parole" il y n'y a pas toujours qu'un pas.
Je constate avec dépit que je suis le seul à la table choqué par cette idée saugrenu de chien. Jenny suggère même d'en commander un second. Ahahaha, la bonne blague.
Toujours étant que je deviens raba-joie et moralisateur pour ne pas dire désagréable.

chien ? manger
Vous prendrez bien un morceau avec moi ?



Les plats arrivent un à un: poissons, riz, chiens, cubes de sangs, tofu, porc, légumes, soupe.
Le tofu, c'est tout ce que je déteste : Du lait de soja. Je ne pourrai pas en dire plus, il y a tellement de façon de le cuisiner, mais la compétition est vraiment rude à celui qui sera le plus immonde ! Bref, je préfère encore manger du chien ! Et ceux qui me connaissent savent que le boudin noir me répugne et que les légumes c'est pas non plus ma soupe. BON, il vient quand le chien !!

Patience, il arrive !!
[...]
Mon regard ne décolle pas du plat. Je le contemple avec curiosité qui, finalement, n'est pas si impressionnant que ça découpé en lamelle et mariné aux légumes, ou plutôt, aux piments. La confusion avec du boeuf ou toute autre viande est plus que plausible pour quelqu'un n'étant pas averti.

Jenny qui goute la première affiche une expression impassible pour finalement affirmer "Mouuuuais, c'est bon. Très tendre!" en se resservant un morceau comme pour accréditer ses propos.
"Une viande tendre", ses paroles semblent faire écho dans mon esprit. Mon esprit carnassier commence doucement à se réveiller.

Un chien est un chien, un chien dans une assiette est-ce toujours du chien ? Quoi qu'il en soit, dans mon estomac ou dans une poubelle, sa liberté ne lui sera pas rendue. J'essaye de m'alléger la conscience en m'imaginant que c'est une sorte de bâtard de caniche qui passe sa journée à vous aboyer dessus et à qui j'ai toujours rêvé de donner un bon coup de pied !! Mais non, je l'ai jamais fait de peur que la mamy à coté succombe d'un infarctus. Ahhh je crois qu'on se comprend ? Je tiens enfin ma revanche. Mouahahahahha !!


Les réactions positives se multiplient sur les visages autour de moi. Après tout c'est une expérience unique à prendre comme une autre. Pourquoi s'en priver ?
Je pourrais dire plus tard : "J'ai mangé du chien !"
Quoi que peut-être j'en eprouverai de la honte et m'en abstiendrai.

Cette viande m'obsède, mais quand même... Craquerai-je ou ne craquerai-je pas ?

 

Vive le chou !
- "Ehh Pablo pourquoi tu manges pas ton chou ?"
- "Heyyy j'pensais qu'c'était du porc ! Ca se ressemble avec les 'tites fleurs au bout !"
J'ai vraiment des winners dans ma classe !



Poster un commentaire

Pseudo
Commentaire
Quelle est la capitale de la Suisse ?




Les commentaires







Mes dernières nouvelles

François l'pacha

François l'pacha

Mon cousin, François, découvre la Chine ...

Souriez, la vie est belle

Souriez, la vie est belle

24 juillet 2012, jour de mon retour en France.

Les 3 gorges

Les 3 gorges

Le barrage des 3 gorges et la descente du fleuve Yangtzé en ferry.
Du 4 au 9 juillet 2012.

Recevoir de mes nouvelles par mail