Étape phare de mon voyage, je prévoyais d'aller jusqu'à Vladivostock d'une traite, juste pour le tripe. Finalement, après réflexion, je décide de n'aller "que" jusqu'à Irkoutsk ( 4000 km de Moscou, 4 jours ), Vladivostock étant une perte de temps et d'argent pour une ville ne présentant pas grand intérêt.

Transsiberien


Le transsibérien, train mythique, sans doute le plus célèbre au monde. Pourtant à l'intérieur il n'a rien de spécial, petite déception, il ressemble à n'importe quel train, entre autre à celui que j'ai pris pour aller jusqu'à Moscou. J'arrive avec mon stock de nourriture pour les 4 jours à venir. Je découvre très vite que c'était inutile, les marchands ambulants installés aux gares proposent de nombreux articles relativement bon marchés. Au pire, l'hôtesse a également de quoi se revigorer pour une somme également très modique. Mes voisins de compartiment ne parlent pas un mot d'anglais, dans le wagon c'est pareil ... le voyage va être long, très long. Ma seule consolation : Il ne fait pas froid, la double porte permet de conserver une température avoisinant les 25 degrés. J'ai même trop chaud... Je suis installé avec 2 femmes approchant la 60aine et un jeune de 20 ans. Nous essayons de communiquer, en vain. Le jeune est Iranien, il me propose d'aller fumer, de jouer aux cartes. D'une part, je ne fume pas, et d'autre part impossible de comprendre le jeu ... La première pause apparait 2 heures plus tard et nous fait descendre du train, j'ai alors 30 minutes pour repérer des jeunes anglophones : 1 français, 8 "anglais", 4 russes avec lesquels la communication est possible sont installés dans des wagons voisins. Nous fêtons notre rencontre à coup de bières et, immanquablement, de vodka.
Les personnes viennent de tous les milieux. Ces derniers semblent pour la plupart bien attentionnés. Il y a cependant les p'tites racailles du train. Je veux sortir du wagon, son pied bloque la porte. Il me regarde, 1 seconde... 2 secondes... 3 secondes... Il décale légèrement son pied tout en maintenant son regard mauvais, de sorte à ce que je dispose d'un léger espace pour m'entre-glisser de profil.


Le 2ème jour, je fais plus ample connaissance, tout particulièrement avec mes colocataires de compartiment. Les 2 femmes et l'Iranien s'avèrent être particulièrement attentionnés. Je suis entre autre gavé de nourritures. Je leur montre une pièce de monnaie Ukrainienne, soutenant que c'est une pièce russe de collection. Pas folle les mamies, elles croient cependant que je collectionne les pièces et m'offrent un paquet de pièces de toutes sortes ( merde, j'en veux pas ! ). Touché cependant par le geste, je fais mine de m'y intéresser, et d'être réellement collectionneur. ( Et dans le tas j'ai réellement droit à une véritable pièce de collection ).

Soiree anniversaire dans le transsiberien


Le courant passe également très bien avec 2 russes, Anna et Katya. Paradoxalement, l'une, Anna ne parle pas un mot d'anglais, nous "discuterons" tout de même jusqu'à 5 heures du matin. Nuit mythique dans un train mythique (n'y voyez aucun sous-entendu).  Je lui montre les photos de mon voyage et lui fais écouter les chansons françaises. Le 3ème jour, je commence à connaitre une bonne 20aine de personnes. Je suis le bienvenu à de nombreuses places, on me propose alors de jouer aux cartes ou de boire un verre. Le 4ème et dernier jour, ce n'est que la continuation du 3ème.
Finalement, le voyage a été court, très court.

Petite info tout de même, assez bonne à ajouter. Pour ce qui est des paysages, le transsibérien est une perte de temps. La vue n'offre que bosquet de bois à répetition tout le long du trajet.



Poster un commentaire

Pseudo
Commentaire
Quelle est la capitale de la Suisse ?




Les commentaires







Mes dernières nouvelles

L'alliance française d'Irkoutsk

L'alliance française d'Irkoutsk

Echange et rencontre à l'alliance française.
28 octobre 2010

Lac Baikal

Lac Baikal

4 jours au lac Baikal
Du 25 au 27 octobre + 31 octobre 2010

Irkoutsk

Irkoutsk

Une semaine à Irkoutsk
23 octobre - 4 novembre 2010

Recevoir de mes nouvelles par mail