Mission Emeishan




"C'est impossible à le gravir et le redescendre en une journée" me lance Élodie. "Au minimum 1 jour et demi pour quelqu'un de bien entrainé, et encore..."
Le Mont Emeishan culmine à 3200 mètres.
Je fais l'erreur de faire la comparaison avec le mont Olympe. Les 2 ayant une altitude à peu près similaire.
Ok, je prends le pari de le faire en un jour. C'est parti pour ce qui sera être plus qu'un marathon.



Je me lève à 6h et prend un bâton de marche pour mettre le maximum de chance de mon coté. Prend un sac à dos avec le minimum : Un peu de bouffes, 1 litre d'eau et un pull sans oublier une brosse à dent, juste au cas où ...

7h, l’ascension peut commencer. Un fermier m'annonce que j'en ai pour 8h à gravir la montagne. Il faut savoir qu'en chine, il n'y a pas de sentiers. Ce sont uniquement des marches. (Les gorges du Tigre me feront tout de même mentir plus tard). Seulement 8 heures ? Soit environ 15h avec la descente. Il va falloir tout de même être rapide

[ ... ]

9h, j'entame mon premier sandwich, en marchant bien entendu. Pas le temps de prendre de pause. Je ne croise pratiquement aucun touriste durant ces 2 premières heures.
Je suis surpris à la vitesse à laquelle je récupère mon souffle. Une courte ligne droite et me voilà complétement frais.

[...]

10h, on m'annonce qu'il ne me reste plus que 4h d’ascension. =)
Régulièrement je croise ce genre de panneau :
"Attention aux singes, il est conseillé de ne pas se promener seul. Faite attention à vos bagages personnels."
J'ai honte de dire aussi que je ne visite aucun des nombreux temples bouddhistes qui font la réputation de la montagne.

Au dessus les nuages


12h, je commence une lutte psychologique pour ne pas manger. Je ne mangerai pas avant le sommet, je ne mangerai pas avant le sommet, je ne mangerai pas avant le sommet. Mon estomac gronde.
Je cède finalement et prend me première pause de 5 minutes après près de 5 heures de montée. .
Malgré cette pause, j'ai de plus en plus de peine, mon bâton fait des PAF de plus en plus bruyant peut-être sous le poids de mon corps qui semble soudainement devenu un fardaud ou pour me donner une soit disante impulsion totalement inexistante.

[ ... ]

12h45 j'arrive déjà au sommet. Mais à ce moment c'est plutôt le enfin que j'ai envie de dire.

Est-ce le paradis ?


Pour la descente, j'envisage le second chemin, plus long de 8 kilomètres et d'environ 7h de marche.

[ ... ]

Un singe me fait face, bien au milieu du sentier accompagné de sa femme et de ses enfants ! Ma première confrontation avec les singes n'était pas une réussite.
C'était à Yangshuo : Tout un troupeau de ouistiti était devant moi. J'ai pris une pierre et fait mine de leur lancer. J'ai eu le don de les énerver. Un singe a sauté juste devant moi et fait un pchiiiii en montrant ses dents.
J'opte donc une nouvelle stratégie : J'adopte une allure fière et assurée et marche à grandes enjambées, le tout en regardant du coin de l’½il les singes maintenant à 40 centimètres de moi.

Le sommet


Mes pauvres genoux me supplient de s'arrêter. Mais tant qu'à souffrir, autant le faire vite que lentement. D'autant plus que lui nuit tombe à 6h.
Je m'octroie ma première véritable pause vers 16h, le temps de me faire chauffer des nouilles instantanées. J'en profite pour m'étirer les jambes en mangeant.
15 minutes plus tard, c'est reparti. J'ai d'ailleurs toujours terriblement mal aux genoux.

[ ... ]

18h30, j'arrive enfin au parking terminant ma dernière demi-heure dans la nuit. Je suis prêt à accepter n'importe lequel taxi pourvu qu'il ma ramène à mon hôtel.

Le soir venu, je lis la carte de la montagne fournie par l'auberge. D'une part, j'ai perdu le pari, j'ai commencé l'ascension à une altitude de 700 mètres. Mais c'est pas grave, j'ai gagné le mien, avec environ 65 kilomètres parcourus en un peu moins de 12h. ( Le chemin initial en faisait 90 ) Finalement, c'est tout de même plus impressionnant à entendre qu'à faire. Mais pourquoi pas revenir l'année prochaine, en juin, quand le soleil le permettra, pour faire les 90 km en une journée et honorer mon pari ?



Poster un commentaire

Pseudo
Commentaire
Quelle est la capitale de la Suisse ?




Les commentaires







Mes dernières nouvelles

François l'pacha

François l'pacha

Mon cousin, François, découvre la Chine ...

Souriez, la vie est belle

Souriez, la vie est belle

24 juillet 2012, jour de mon retour en France.

Les 3 gorges

Les 3 gorges

Le barrage des 3 gorges et la descente du fleuve Yangtzé en ferry.
Du 4 au 9 juillet 2012.

Recevoir de mes nouvelles par mail