Visions du Chili : ce que le peuple pense de nous



Chili : une volonté d'occident ?

Connaissez-vous le Chili et les chiliens ? Probablement pas autant qu'eux en savent sur nous. Mes multiples pérégrinations dans le monde latino me m'ont permis de mieux comprendre leurs visions et ce qu'ils pensent de nous.

Pour avoir rencontré les habitants, je me suis rendu compte de la place que nous avons vraiment. Découvrez un Chili ouvert sur le monde mais qui n'oublie pas ses traditions.

Un peuple plus ouvert

Les connaissances que les chiliens savent sur le reste du monde m’ont maintes fois épaté. Je ne crois au coup de bol, pour n'avoir rencontré seulement les gens cultivés ! Par exemple, j’en ai rencontré plus d’un me fredonner l’air de la Marseillaise, en se souvenant du début du texte !

Les clichés sont sur les français aussi risibles mais peut-être pas sortis de nulle part, tels que : « Les françaises ne grossissent pas et les poils sous les aisselles ne les dérangent pas ! ». Quand on transpire, il se dit : « odeur de français », à cause du fromage ? Pas très glorieux mais notre image n’est pas ternie pour autant.

Panoplie de fromages français dans un supermaché de Santiago du Chili

Les chiliens sont ouverts au monde. Le Chili est un pays jeune (200 ans d’indépendance). Il se refère à d’autres pour continuer son développement, je pense aux Etats-unis ou à l’Europe. En effet, l’influence directe que l’on observe est états-unienne, rien que par la taille des voitures et des sodas ! D’une manière générale, l’occident à l’image d’un système qui fonctionne, et d’une économie qui tourne. Je rajouterais même la phrase d’un ami que j’ai interviewé, en parlant du travail : “En Europe les gens arrivent au travail à l’heure”.

La France est également connue pour son modèle social. Au Chili, il faut tout payer pour avoir accès à une éducation de qualité et une santé de fer. Notre système fait envie. Ce tout basé en fonction des ressources créé de fortes disparités sociales entre les plus riches et les plus pauvres. Le peuple n’aime pas ces différences extrêmes et souhaite trouver remède aux persistantes inégalités.

De fortes influences médiatiques

Pour être si bien informé de ce qui se passe en occident, c'est que les médias font bien leur boulot. Les grands événements de l’actualité française sont à la une des canards chiliens. Echapper aux feuilletons politiques et aux polémiques françaises s’avère ardu. Il faut apprendre à faire le tri, car journaux et télévisions colportent bien souvent des informations sans intérêt tels que potins privés de personalités, parvenus à mes oreilles contre mon gré.

L'Europe fait vendre

Cette image occidentale à laquelle le Chili se réfère se retrouve dans les publicités. Dans la ville de La Serena, au nord de Santiago, j’ai vu ce grand panneau publicitaire pour un bikini. Une femme blonde, blanche de peau, maigre et à demi-nue promouvait le produit sur son corps « parfait ».

Cette image nous est très banale, mais où à l’endroit où je me trouvais, elle était adressée à une population plutôt assez bronzés et aux cheveux bruns (surtout pas blonds). Qui à part les touristes, ressemble à ça, ici ? C’est un exemple parmi d’autres, montrant un occident modèle.

Des traditions très ancrées

La pression de la société reste omniprésente et très marquée. Dès l’école, l’uniforme s’impose. Même si elles deviennent minoritaires, il existe encore des écoles pour filles et pour garçons dans l’enseignement catholique ! Il existe

une fondation appelée l'"Alliance française", chargée de transmettre la langue et la culture francophone. Elle prodigue un enseignement proche de celui que l'on connaît, sans uniforme et tous sexes confondus.

Côté entreprises, la chemise est rigueur et les jeans restent au placard pour aller bosser au bureau. J’ose considérer cette manière d’imposer les normes, un peu drastique. Servirait-elles à dresser les masses ? Apporte-t-elle plus de résultats ? A l’inverse, notre manière de penser semble plus relax, « la France juge davantage sur le fond que la forme » m’a-ton déjà témoigné. C'est en constatant comme cela se passe au Chili que je me suis dit que ce n'était pas complètement faux au final.

Sur tous les thèmes de société, nous apparaîssons plus libres, plus précoces. L’indépendance des jeunes français est possible bien plus tôt en âge qu’au Chili. D’abord économiquement, entrer dans la vie active en France avec un salaire digne est réalisable sans qu’il soit nécessaire d’étudier 5 ans à l’université. Par rapport au détachement parental, nos coutûmes et habitudes nous incitent à quitter le foyer familial plus rapidement sans que les traditions et mentalités jouent ce rôle de « frein ».

Pour plus de culture et préparer son voyage au Chili, retrouvez-moi sur mon blog Chili Voyages.

Mathieu Guillouzo



Poster un commentaire

Pseudo
Commentaire
Quelle est la capitale de la Suisse ?




Les commentaires







Mes dernières nouvelles

5 raisons de vous rendre en Russie !

5 raisons de vous rendre en Russie !

A travers cet article, je vous fais découvrir 4 raisons de vous rendre en Russie !

Phuket : les sports aquatiques à y découvrir

Phuket : les sports aquatiques à y découvrir

Lors de vos vacances en Thaïlande, vous aurez tout le plaisir de vous adonner aux sports aquatiques sur l'île de Phuket. Cet article vous présente les sports aquatiques de l'île les plus populaires !

Start-Up Voyage : TicTacTrip

Start-Up Voyage : TicTacTrip

C'est tout nouveau, et c'est une startup de voyage qui devrait faire parler d'elle !

Recevoir de mes nouvelles par mail